Les représentants du monde économique
se mobilisent pour la liaison transalpine

  • Alors que récemment 20 000 personnes ont manifesté en soutien au Lyon-Turin en Italie,

  • Alors que la Ministre Elisabeth BORNE vient de lancer un programme d’études visant à préciser les investissements nécessaires pour la réalisation des voies d’accès au tunnel de base de la liaison transalpine,

  • Jean-Luc RAUNICHER, Président du MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes, François TURCAS, Président de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes, et Philippe GUERAND, Président de la CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes prennent collectivement position en faveur de la réalisation complète et coordonnée de la liaison transalpine Lyon-Turin : tunnel transfrontalier et voies d’accès.

  • Au vu de l’actualité en France et en Italie, ils tiennent à réaffirmer avec force que la liaison transalpine Lyon-Turin est un projet d’exception qui répond à un triple objectif de compétitivité économique, d’environnement et d’aménagement du territoire.

  • Téléchargez la motion commune MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes, CPME Auvergne-Rhône-Alpes et CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes en faveur de la réalisation complète et coordonnée de la liaison transalpine : tunnel transfrontalier et voies d’accès.

 

Le Lyon-Turin, un projet d'exception

- Pour Jean-Luc RAUNICHER, Président du MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes    
« La liaison transalpine internationale Lyon-Turin, qui constitue le maillon manquant du grand corridor ferroviaire reliant la péninsule ibérique à l’Europe centrale, répond à un triple objectif de compétitivité économique, d’environnement et d’aménagement du territoire, au service de toutes nos entreprises. »

- Pour François TURCAS, Président de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes    
« Au-delà de son impact clef sur le trafic ferroviaire de marchandises, la Transalpine permettra par une amélioration radicale des temps de parcours pour les voyageurs de développer progressivement des synergies entre les hommes et les entreprises de part et d’autre des Alpes et d’améliorer significativement les dessertes ferroviaires entre Lyon et les métropoles du sillon alpin. »

- Pour Philippe GUERAND, Président de la CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes
« La liaison transalpine Lyon-Turin est un tout cohérent qui demande la réalisation coordonnée et simultanée du tunnel transfrontalier et de ses voies d’accès, tant côté italien que côté français. Au-delà des accès au tunnel de base de la Transalpine, c’est tout le réseau ferroviaire qui doit faire l’objet d’une politique cohérente et ambitieuse avec notamment le traitement du Nœud Ferroviaire Lyonnais (NFL) et la réalisation du Contournement Ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise (CFAL). »