Retards de règlements

 

Stabilisation des comportements de paiement.
Dans un contexte économique et financier favorable, les retards de règlement ont été moins fréquents au troisième trimestre : 24,5 % de retards de plus de 15 jours contre 25,2 % trois mois auparavant. Les périodes de reprise sont néanmoins toujours gourmandes en trésorerie et quelques tensions sont observées pour les petites entreprises. Les factures à destination des commerçants ou de petites SARL de l’industrie restent un peu plus en souffrance. Le bâtiment poursuit une dynamique engagée depuis de nombreux mois, tandis que les services retrouvent le sourire. Au global, plus des trois quarts des entreprises régionales payent leurs fournisseurs dans les temps ou avec des retards inférieurs à 15 jours.